S’inscrit aux cours techniques du soir et à l’école de dessin. Activité politique intense dans la création du parti communiste. Les années trente témoignent de préoccupations figuratives à partir de paysages, de portraits. Passe à l’abstraction en 1947 mais des recherches abstraites sont déjà perceptibles dès 1929 dans ses simplifications géométriques. Ses œuvres s’appuient sur un certain automatisme conjugué à l’influence d’œuvres de Kandinsky et de l’art méso-américain. A partir de 1951, l’espace se structure plus nettement. Puis 1952, l’organisation spatiale se relâche. Le graphisme délimite des plans de lumière colorée semblables à un vitrail. Confère un sens plus matiériste à ses œuvres par le froissement, le frottage et le grattage.


(in "La peinture abstraite en Belgique 1920-1970", Ph. Roberts-Jones)